Livre, histoire, biographie, personnage, Léon Marès, Château de Montrottier, Lovagny, Haute-Savoie, Hérault, Collectionneur, Collection, Famille, Naissance 1854, mort 1916, Montpellier.

Questions/Réponses

Introduction

De nombreuses questions sont posées à l'auteur. Il tentera d’y répondre au mieux, sachant que nombre de questions n’auront peut-être pas de réponses faute d’informations fiables et pertinentes. Il apportera, autant que faire se peut, des interprétations réalistes à partir de faits historiques et/ou de documents d’archives. Il nous tient aussi à cœur de remettre en ordre certaines idées quelque peu répandues qui pourraient nuire à l’image du sujet et qui ne correspondraient pas à la réalité des faits.

Point n’est besoin de dire combien est noble l’activité d’écrire lorsqu’il est question de L.M. Et, comme nous ne sommes pas seuls dans cette entreprise, il est aussi important de mentionner que des auteurs antérieurs et postérieurs à l'approche biographique de Léon Marès (1854-1916). Sur le chemin d'un collectionneur, de Montpellier à Montrottier, ont écrit sur le sujet. Julien Coppier fait partie de ceux-là. Nous ne pouvons donc que nous en féliciter et louer le travail de nos confrères en leur adressant nos plus vifs compliments. (WBi)

Il est vrai que les sensibilités de chacun produisent une approche et une méthode de travail différentes, mais dans le fond, il faut bien l’avouer, le lecteur est seul juge en matière d’appréciation des écrits, et c’est lui qui est à même de se questionner. Il l’a tout à fait compris, et ce qu’il recherche est bien la juxtaposition des œuvres qui permet une parfaite connaissance du personnage qu’est Léon Marès.

Le lecteur averti ou lambda a donc le plaisir de s’inviter dans une lecture à la fois fluide, chaude et humaine, qui rend le personnage de Léon Marès si attirant et attachant. D’autres œuvres pourraient en apparence avoir un caractère plus sévère par leur technicité et leur aspect scientifique, tout en sachant qu’elles ont l’avantage de porter à la connaissance du grand public des documents jusqu’alors inédits depuis l’époque qui nous sépare de la mort du châtelain.

Posez vos questions à l'auteur ou à d'autres lecteurs. Pour cela, nous vous invitons à utiliser l'adresse mail suivante : livre-leon-mares@laposte.net

Accéder aux réponses...

 

Identification des sources

Dans un souci permanent de clarté, de façon à satisfaire aux plus grandes exigences et rendre plus lisible l’identification des sources, l’auteur du livre Léon Marès 1854-1916. Sur le chemin d’un collectionneur, de Montpellier à Montrottier, informe le lecteur qu’il peut s’inspirer de  sources extérieures pour mener à bien et parfaire ses travaux concernant la connaissance de Prosper, Etienne, Léon Marès. Bien évidemment, il travaille de façon factuelle, seulement, il reste par-dessus tout « empathique ». Il compte plutôt sur ses capacités à ressentir les émotions et à pouvoir se mettre à la place de quelqu'un d'autre. L'empathie cognitive consiste donc à comprendre les idées d'un autre et l'empathie émotionnelle à partager ses sentiments.

Nous rappelons que le livre opus citatum contient une foule d’idées qui sont en elles-mêmes des sources d’inspiration développant alors une faculté de compréhension qui ne peut se lire qu’entre les lignes et au-delà des mots. En effet, la science humaine donne de nombreuses occasions spéculatives de débattre sur des sujets qui ne peuvent avoir de sources que celles de la personne qui a analysé une succession de choses qui sont et/ou apparaissent comme des évidences. D’autre part, une source intrinsèque (un acte de naissance, un acte de baptême, le visuel d’un tableau, etc.) peut être analysée de différentes façons, sans pour autant avoir besoin de recourir à une source extérieure.

Comme toute personne humaine, L. Marès échappe à l’analyse dite scientifique. L’éloignement de la période ne fait qu’accentuer la difficulté de décrypter les attributs distinctifs de l’homme, Léon Marès. C’est alors au lecteur de chercher au-delà des mots et des phrases la connaissance venant de l’intérieur, qui seule permet à une personne d’en comprendre une autre.

Par exemple, il est reconnu que « Léon Marès était très riche »… Pourquoi ? Parce qu’il a hérité ! De qui ? De ses parents d’une part et de sa sœur d’autre part ! Cette dernière avait hérité de qui ? De ses parents d’une part et de son mari, Georges Frèrejean, d’autre part ! Eux-mêmes avaient hérité de qui ? Etc. Alors, si L. Marès a hérité de sa sœur qui était elle-même riche, nous pouvons avec évidence comprendre voire imaginer cette sœur possédant de nombreuses résidences, habits et parures. Montres, bijoux et voitures sont des éléments évidents d’appartenance à la classe bourgeoise dans laquelle elle vivait. Il serait difficile de le concevoir autrement. Déduction faite : L. Marès a probablement reçu en héritage lesdites résidences, habits et parures, montres, bijoux et voitures de sa sœur et de sa mère, etc.

En tant qu’auteur lui-même, Gérard-Robert Blanc est en mesure d’être à la source d’inspirations et d’analyses lui permettant de comprendre les choses en dehors d’un rapport purement scientifique. Il lui appartient d’avoir son propre raisonnement, par lequel il fait sortir d'une supposition admise comme vérité la conséquence logique qu'elle contient implicitement ; et cela ne nécessite l’apport d’aucune source car il est lui-même la source de cette supposition.

Si, par hasard, ses écrits semblent provenir de sources existantes mais qui ne sont pas portées à sa connaissance, cela découle d’une situation purement fortuite. Et, bien sûr, il saura apporter toutes les modifications utiles afin d’améliorer l’identification des sources.

Accéder aux réponses...

 

Comment les sources seront identifiées comme éléments de travail

(D1) : Gérard-Robert Blanc, « Léon Marès 1854-1916 Sur le chemin d’un collectionneur, de Montpellier à Montrottier ». Société des Ecrivains, Paris 2011. (Bibliographies p. 107-111).

(D2) : Gérard-Robert Blanc, « Léon Marès 1854-1916 Un homme à l'image de son siècle ». Mémoire, édition privée, archivé et consultable auprès de l'Association des Guides du Patrimoine des Pays de Savoie. 2009.

(D3) : Julien Coppier,« Léon Marès 1854-1916  éclairages sur un collectionneur à partir de documents inédits», Revue savoisienne,‎ 2010

(D4) : Julien Coppier, « Léon Marès 1854-1916  éclairages sur un collectionneur à partir de documents inédits», Revue savoisienne,‎ 2011

(D5) : Julien Coppier, « Léon Marès 1854-1916  de ses racines montpellieraines à sa vie en Haute-Savoie, un collectionneur singulier», Mémoires de l'Académie des Sciences et Lettres de Montpellier,‎ 2013

(W) : Wikipedia, « Léon Marès » article

(WBi) : Wikipedia, « Léon Marès » Bibliographie

(P) : Probabilité

 

Haut de page  Accéder Réponses